Articles

3 insectes indésirables qui vivent peut-être chez vous

Si les insectes fascinent souvent les enfants, c’est une tout autre histoire pour les parents, surtout lorsque ces petites bestioles s’installent dans notre chaumière! Voici trois insectes indésirables que l’on peut croiser dans les domiciles du Québec et surtout, des trucs pour s’en débarrasser!

Les fourmis charpentières

Elles ressemblent aux petites fourmis que l’on croise dans le jardin, à une différence près : elles ont le pouvoir d’ébranler la structure de votre maison ! De couleur noire brunâtre et mesurant parfois près de deux centimètres de long, les fourmis charpentières creusent des tunnels dans le bois pour y établir leur colonie. Ce faisant, elles laissent derrière elles de petits amas de sciure de bois et trahissent ainsi leur présence. Si vous apercevez des fourmis de grande taille en quantité importante dans la maison, c’est aussi un signal d’alarme.

Comme bien des insectes, les fourmis charpentières sont attirées par l’humidité. Généralement, elles s’établissent dans le bois en décomposition, comme des troncs d’arbres morts et des balcons peu entretenus, mais il arrive aussi qu’elles s’infiltrent dans la charpente d’une maison, surtout si le bois qui la compose est en mauvais état. Le bois endommagé par un dégât d’eau, des fenêtres mal isolées ou encore une toiture laissant l’eau s’infiltrer sont de belles invitations pour ces petites bestioles et leur reine ! Pour minimiser les risques d’invasion, on se débarrasse de tout bois humide à proximité de la maison, on calfeutre portes et fenêtres et on prévient toute forme d’infiltration d’eau.

Les punaises de lit

Ces petits insectes semblables à des pépins de pomme semblent inoffensifs, mais ils peuvent devenir un véritable cauchemar pour les résidents. Les punaises de lit s’installent habituellement dans les chambres à coucher, le long des matelas, et attendent que la nuit tombe pour se nourrir du sang des habitants. Si, au petit matin, vous voyez des piqûres rougeâtres sur votre peau et des petites taches brunes sur vos draps (traces de leurs excréments), il y a de fortes chances que les punaises de lit aient élu domicile chez vous.

Heureusement, certaines précautions diminuent les risques d’infestation. Tout d’abord, évitez de laisser trainer des vêtements et des objets sur le plancher et dans les garde-robes. Une maison en désordre offre beaucoup trop de cachettes aux punaises ! Ensuite, inspectez régulièrement votre maison, passez souvent l’aspirateur et scellez les fissures au bas des murs et des plinthes. Finalement, examinez également les vêtements et les objets usagés que vous rapportez à la maison, de même que vos valises lorsque vous rentrez de voyage.

Si vous êtes malgré tout victime de ces petites bestioles, faites rapidement affaire avec un exterminateur certifié. En attendant sa visite, préparez le logement. Videz autant que possible les pièces infestées et traitez les tissus touchés (draps, vêtements, etc.) soit en les mettant dans la sécheuse à haute température durant au moins 30 minutes, en les lavant dans la laveuse en réglant la température de l’eau à minimum 140 °C ou encore en les mettant dans le congélateur pour au moins trois jours et demi.

Les scutigères

Aussi appelé mille-pattes de maison, cet insecte repoussant a de quoi effrayer les cœurs sensibles. Souvent aussi gros qu’un doigt, la scutigère se déplace à la vitesse de l’éclair grâce à ses pattes aussi longues que nombreuses. Elle cherche lui aussi l’humidité, ce qui explique qu’on la retrouve surtout dans les sous-sols et les rez-de-chaussée des appartements et des maisons. Comme elle déteste la lumière et cherche la chaleur, elle se cache souvent dans les fissures ou encore dans le tuyau du bain ou du lavabo.

Plutôt actifve durant la nuit, elle cherche à éviter les rencontres avec les humains et, advenant un face-à-face, elle sera aussi surprise que vous ! Si elle se sent coincée, elle peut piquer et vous injecter un venin. Sa piqûre n’est pas dangereuse pour les humains, mais elle peut être aussi désagréable que celle d’une abeille. Elle est cependant fatale pour ses proies. En effet, la scutigère se nourrit d’insectes encore plus indésirables qu'elle, comme les coquerelles et les punaises de lit, par exemple. Sa présence dans la maison peut donc être assez révélatrice. Si vous apercevez de nombreuses scutigères dans votre demeure, une petite inspection des lieux s’impose.

 
Les systèmes électriques : une inspection pour éviter le pire

Les systèmes électriques : une inspection pour éviter le pire

Si vous venez d'acheter une propriété, que vous faites des rénovations ou encore que votre maison a été construite il y a longtemps, le temps est venu de faire inspecter votre maison par un électricien certifié. Celui-ci pourra détecter des problèmes potentiels et peut-être même vous sauver la vie!

Les fondations : 3 facteurs de risque à surveiller

Les fondations : 3 facteurs de risque à surveiller

Portes qui se ferment de plus en plus mal, cernes blancs sur les murs de béton du sous-sol, odeur d’humidité persistante... Ces petits signes qu’on a tendance à ignorer en disent pourtant long sur la santé des fondations de notre maison.

4 gaz toxiques à éviter

4 gaz toxiques à éviter

Les pires ennemis sont ceux qu’on ne voit pas et c’est particulièrement vrai dans le cas des gaz toxiques! Heureusement, il existe plusieurs manières de les détecter et d’éviter leur présence dans la maison.

Les champignons : un danger insidieux

Les champignons : un danger insidieux

Si votre gorge est irritée, que vous toussez et que les yeux vous piquent, vous faites peut-être une réaction aux mycotoxines produites par des champignons ! 

Les petits animaux nuisibles

Les petits animaux nuisibles

Vous avez trouvé un mulot dans votre panier à linge? Vous croyez que des chauves-souris se cachent dans votre grenier? Pas de panique! Il est possible de se débarrasser de ces petits visiteurs, à condition de poser les bons gestes au bon moment.

Pour tout problème avec votre bâtiment, les diagnostics et travaux à entreprendre doivent toujours être réalisés par des professionnels qualifiés. Les informations présentées ici sont le fruit de recherches et d’expertises spécifiques aux cas présentés. Bell Média, le FMC et Zone3 déclinent toute responsabilité au regard de l’interprétation qui peut être faite de ces contenus dans un autre contexte autre que celui de la production Ma maison mon cauchemar.