Articles

Les dégâts d’eau : éviter les mauvaises surprises

Que ce soit au niveau du toit ou du sous-sol, ces infiltrations peuvent causer des dommages importants à la propriété. Bonne nouvelle :  la plupart de ces incidents peuvent être évités si on prend les moyens nécessaires.


Le sous-sol : un lieu à risque

Le sous-sol est un lieu particulièrement propice aux dégâts d’eau, et pour cause! Tous les systèmes de tuyauterie de la maison y transitent, que ce soit l’entrée d’eau municipale, le drain des fondations, le puisard, le collecteur d’égout, etc. Parmi ceux-ci, certains systèmes sont plus souvent associés aux dégâts d’eau que d’autres. C’est le cas du puisard, dont la fonction est de permettre l’évacuation des eaux recueillies par le drain des fondations.

En cas de fortes pluies ou durant la fonte des neiges, il arrive que le récipient du puisard soit rempli au maximum de sa capacité; la pompe du puisard s’active alors et permet d’évacuer l’eau. Si la pompe du puisard est brisée ou que son conduit est bloqué, bonjour l’inondation! Comme tous les autres systèmes de la maison, le puisard et sa pompe doivent être entretenus régulièrement pour fonctionner de manière optimale.

Quand le contenu des égouts s’invite chez vous

La conduite d’évacuation principale de la maison est un autre système pouvant causer des dégâts dans le sous-sol. Toutes les eaux usées de la maison passent par ce conduit relié à l’égout municipal. Bien que plusieurs municipalités exigent que ce conduit soit équipé d’un clapet anti-retour, de nombreuses demeures n’en possèdent pas. Les propriétaires le découvrent souvent une fois que le mal est fait, lorsque le contenu des égouts a refoulé dans leur sous-sol par le drain du plancher après une pluie abondante, par exemple. Si votre conduite d’évacuation n’est pas munie d’un clapet anti-retour, il serait plus que judicieux d’en faire installer un par un plombier certifié.

Le toit : à ne pas négliger

Le toit est également un endroit propice aux infiltrations d’eau. Pourtant, si vous l’entretenez adéquatement au fil des ans, vous prolongerez sa durée de vie et y réduirez les risques d’infiltration et ce, même si votre toit commence à prendre de l’âge.

Tout d’abord, inspectez régulièrement votre toit afin d’identifier les petites réparations nécessaires. Par exemple, si certains bardeaux sont endommagés ou partiellement décollés, vous pourrez les remplacer ou les fixer avec un scellant. Vous pourrez aussi nettoyer les gouttières, où les feuilles et autres débris ont tendance à s’accumuler. Si votre toit est en angle, examinez également les soffites – ce revêtement d’aluminium troué recouvrant le dessous des bordures du toit. Lorsque les glaçons se forment sur le bord du toit en hiver, ce revêtement peut facilement laisser l’eau pénétrer dans le comble du toit.

Dans le cas d’un toit plat, assurez-vous que le drain recueillant l’eau de pluie n’est pas obstrué. Il s’agit d’une des principales causes d’infiltration d’eau pour ce type de toit ! Durant l’hiver, contrairement à la croyance populaire, il n’est pas nécessaire de déneiger les toits plats. Il est tout de même recommandé d’enlever l’excédent de neige et d’aménager des voies d’écoulement qui dirigeront l’eau vers le drain. Si l’idée de vous aventurer sur votre toit ne vous sourit guère, vous pourrez fort probablement débusquer une entreprise qui se chargera de son entretien à bon prix. Vous minimiserez ainsi les risques en toute sécurité.

 
Les systèmes électriques : une inspection pour éviter le pire

Les systèmes électriques : une inspection pour éviter le pire

Si vous venez d'acheter une propriété, que vous faites des rénovations ou encore que votre maison a été construite il y a longtemps, le temps est venu de faire inspecter votre maison par un électricien certifié. Celui-ci pourra détecter des problèmes potentiels et peut-être même vous sauver la vie!

Les fondations : 3 facteurs de risque à surveiller

Les fondations : 3 facteurs de risque à surveiller

Portes qui se ferment de plus en plus mal, cernes blancs sur les murs de béton du sous-sol, odeur d’humidité persistante... Ces petits signes qu’on a tendance à ignorer en disent pourtant long sur la santé des fondations de notre maison.

4 gaz toxiques à éviter

4 gaz toxiques à éviter

Les pires ennemis sont ceux qu’on ne voit pas et c’est particulièrement vrai dans le cas des gaz toxiques! Heureusement, il existe plusieurs manières de les détecter et d’éviter leur présence dans la maison.

Les champignons : un danger insidieux

Les champignons : un danger insidieux

Si votre gorge est irritée, que vous toussez et que les yeux vous piquent, vous faites peut-être une réaction aux mycotoxines produites par des champignons ! 

Les petits animaux nuisibles

Les petits animaux nuisibles

Vous avez trouvé un mulot dans votre panier à linge? Vous croyez que des chauves-souris se cachent dans votre grenier? Pas de panique! Il est possible de se débarrasser de ces petits visiteurs, à condition de poser les bons gestes au bon moment.

Pour tout problème avec votre bâtiment, les diagnostics et travaux à entreprendre doivent toujours être réalisés par des professionnels qualifiés. Les informations présentées ici sont le fruit de recherches et d’expertises spécifiques aux cas présentés. Bell Média, le FMC et Zone3 déclinent toute responsabilité au regard de l’interprétation qui peut être faite de ces contenus dans un autre contexte autre que celui de la production Ma maison mon cauchemar.